Chèque énergie: la date limite pour le demander, après c’est trop tard

Le chèque énergie est une aide cruciale pour les Français. Si vous ne l'avez pas reçu, voici la date butoir pour le réclamer à l'État.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Chaque année, le gouvernement octroie le chèque énergie sous conditions. D’ailleurs, cette année, vous aurez plus de temps pour en faire la demande, si vous ne l’avez pas reçu.

Le chèque énergie, pour qui, pour quoi ?

Depuis plusieurs années, le chèque énergie est devenu un soutien essentiel pour de nombreux Français. Notamment ceux aux revenus modestes qui peinent à joindre les deux bouts.

Avec l’augmentation des prix de l’énergie et du gaz, cette aide est devenue encore plus précieuse. Elle offrait un soulagement sur les factures énergétiques.

Le chèque énergie contribue donc à alléger le fardeau financier des ménages à faible revenu. Ce qui leur permet de consacrer leurs ressources à d’autres besoins essentiels tels que l’alimentation, l’éducation, les soins de santé et le logement.

Cette initiative gouvernementale vise à lutter contre la précarité en soutenant directement les dépenses énergétiques des foyers modestes. Ce qui leur assure ainsi un niveau de vie décent pour tous.

Les critères d’éligibilité reposent sur la composition du foyer et les revenus fiscaux de référence (RFR). Avec des montants variables en fonction du nombre d’unités de consommation (UC) et du niveau de revenu annuel.

À découvrir Cette marque de barbecue est très dangereuse selon UFC-Que Choisir

Une aide utile en tout temps

Contrairement à d’autres aides, aucune démarche n’est nécessaire pour bénéficier du chèque énergie. L’administration fiscale détermine automatiquement l’éligibilité des bénéficiaires potentiels.

Le chèque énergie peut se voir utilisé de plusieurs manières. Pour régler les factures d’énergie auprès des fournisseurs, les charges de chauffage incluses dans la redevance, ou pour financer des travaux de rénovation énergétique.

En début d’année, des discussions ont évoqué une possible augmentation du montant du chèque énergie. Comme suggéré par Bruno Le Maire.

Des associations telles que la Fondation Abbé Pierre, l’association CLVC et la CFDT ont donc milité en faveur de cette revalorisation. En raison de problèmes administratifs découlant de la suppression de la taxe d’habitation.

En conséquence, un million de foyers éligibles n’ont pas reçu leur versement automatique. Les ménages qui ont perdu leur éligibilité en 2024 n’ont pas été retirés de la liste des bénéficiaires. Mais aucun remboursement ne sera demandé pour cette catégorie.

Les ménages affectés peuvent faire une réclamation via un formulaire en ligne sur le site gouvernemental du chèque énergie. Ou par téléphone au numéro vert 0 805 204 805, du lundi au vendredi de 8 h à 20 h.

Réclamer votre chèque énergie avant qu’il soit trop tard

Un guichet de réclamation pour le chèque énergie 2024 ouvrira courant juillet pour les ménages modestes éligibles n’ayant pas reçu cette aide automatiquement. Cette annonce a été faite par le ministère de l’Économie le 6 mai dernier.

À découvrir CAF: le montant de la prime d’activité si vous touchez 1800 euros par mois

En effet, le portail de réclamation se veut destiné aux ménages modestes dont les revenus et la composition en 2022 les rendent éligibles au chèque énergie 2024 (RFR 2022 par unité de consommation inférieur à 11 000 €). Mais qui n’étaient pas éligibles en 2021.

Le portail de réclamation sera accessible sur Chequeenergie.gouv.fr. Pour déposer une demande en ligne, les informations suivantes se verront requises : nom, prénom et date de naissance.

Le numéro fiscal, la date de naissance d’un autre déclarant si un autre foyer fiscal appartenait ainsi au même ménage au 31 décembre 2022 doivent aussi être apposés. Les ménages éloignés du numérique peuvent envoyer leur demande par voie postale à l’Agence de services de paiement.

Les demandes peuvent se voir déposées jusqu’au 31 décembre 2024. Le chèque énergie se verra adressé dans un délai de deux mois après réception de la demande complète.

Le montant moyen du chèque énergie est de 150 €, variant entre 48 et 277 € selon la composition du foyer et les revenus. Le chèque peut se voir utilisé pendant un an, jusqu’au 31 mars 2025, pour payer donc des factures d’énergie, des charges locatives de chauffage, etc.


Supportez notre travail en partageant cet article !