Prime d’activité: l’âge maximum pour toucher cette aide de la CAF

Destinée aux jeunes travailleurs précaires, la prime d’activité est-elle réservée aux moins de 25 ans ? Jusqu'à quel âge ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La prime d’activité est une prestation sociale qui vise à compléter les revenus des travailleurs modestes. Elle ne s’adresse pas seulement aux salariés. Les indépendants peuvent aussi en bénéficier, sous certaines conditions. Versée tous les mois par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou par la Mutualité sociale agricole (MSA), la prime d’activité, en 2023, elle concernait plus de 8,8 millions d’allocataires.

À partir de quel âge et jusqu’à quel âge peut-on percevoir cette aide financière ?

Quelles sont les conditions pour prétendre à la prime d’activité ?

Pour être éligible à la prime d’activité, tout travailleur doit se soumettre aux conditions suivants :

– avoir plus de 18 ans
– exercer une activité professionnelle
résider en France de manière stable et effective
– être Français, ou citoyen de l’Espace économique européen, ou Suisse. Ou encore citoyen d’un autre pays séjournant en situation régulière en France depuis au moins cinq ans avec un titre de séjour en cours de validité qui autorise à travailler.

Vos revenus salariés ne doivent quant à eux pas dépasser un certain plafond. Il est de 1 935 euros par mois pour une personne seule sans enfant. Et de 3 155 euros par mois pour un couple avec un enfant à charge.

À découvrir Cette marque de barbecue est très dangereuse selon UFC-Que Choisir

En ce qui concerne les conditions relatives à l’activité professionnelle, la prime d’activité s’adresse aux salariés, aux fonctionnaires, aux travailleurs indépendants, aux travailleurs handicapés. Et aussi aux exploitants agricoles ainsi qu’aux étudiants, stagiaires et apprentis qui gagnent plus de 78 % du SMIC net.

Peut-on réclamer cette aide à la Caisse d’allocations familiales à plus de 25 ans ?

En dehors de ces conditions de ressources, la prime d’activité dépend aussi de votre âge au moment de votre demande.

Pour bénéficier de la prime d’activité, vous devez en effet avoir au moins dix-huit ans. Ce qui exclut donc les mineurs ayant déjà intégré la vie professionnelle.

En revanche, il n’y a pas d’âge maximum pour percevoir la prime d’activité. Donc, non elle ne s’arrête pas à l’âge de vingt-cinq ans.

Un travailleur précaire devient aussi éligible au revenu de solidarité active (RSA) à partir de 25 ans. Le RSA et la prime d’activité n’étant pas cumulables (sauf conditions particulières). Il s’avère souvent plus judicieux de privilégier le premier par rapport à la seconde.

Votre CAF vous aidera alors à faire le point sur votre situation si vous approchez 25 ans.

À découvrir CAF: une hausse exceptionnelle des aides sociales à venir

Pour mémoire, le montant de la prime d’activité suit une formule de calcul bien précise. Le montant de la prime d’activité = montant forfaitaire qui dépend de la composition du foyer + 61 % des revenus professionnels + bonifications individuelles les ressources du foyer + Forfait logement.

En 2024, le montant maximal de cette aide financière s’élève à 622,63 euros pour une personne seule sans enfant.

Comment bénéficier de la prime d’activité en 2024 ?

Pour faire votre demande de prime d’activité, vous devez constituer un dossier sur le site de la CAF. Ce dernier vous fournira un formulaire et des pièces justificatives à fournir.

Attention ! N’oubliez pas de faire vos déclarations trimestrielles (4 fois par an) auprès de la CAF pour continuer à percevoir vos droits.

Lors de vos déclarations trimestrielles, vous devez déclarer les montants avant retenues. La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat quant à elle ne doit pas être déclarée dans vos ressources.

En cas de changement de situation, vous devez mettre à jour vos données personnelles dans la rubrique “signaler un changement”.


Supportez notre travail en partageant cet article !