Permis de conduire: 7 erreurs qui doivent inciter un senior à ne plus prendre le volant

Passer un certain âge, le permis de conduire peut devenir une corvée. Voici 7 signes qui doivent vous inciter à ne pas prendre le volant.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les derniers chiffres de la Sécurité routière pour l’année 2023 indiquent une baisse du nombre de décès sur les routes. Cependant, des disparités persistent selon le sexe et l’âge des conducteurs qui ont leur permis de conduire.

Les nouvelles règles du permis de conduire

L’année dernière, le site service-public.fr a annoncé qu’il est possible de remplacer son permis de conduire rose par le nouveau modèle. « Cela pourrait notamment vous éviter de vous voir confronté à un engorgement des services dédiés à cette tâche », lit-on.

En effet, le fameux papier rose ne sera plus valable à partir du 19 janvier 2033. À cette date, tous les automobilistes devront avoir remplacé leur ancien permis par le nouveau format.

Il s’agit d’une simple démarche administrative et non d’une nouvelle obtention du permis de conduire. « Si vous êtes titulaire du permis B permettant de conduire une voiture, celui-ci reste valable à vie, sauf restriction individuelle », précise le gouvernement.

Il n’est donc pas nécessaire de repasser l’examen de conduite. Plusieurs justificatifs seront demandés pour le remplacement, qui doit être effectué sur le site de France Titres.

Depuis 2013, la France a adopté le format carte bancaire pour harmoniser ses permis de conduire avec ceux de l’Union européenne. Malgré cela, le permis rose à 3 volets reste encore largement utilisé.

À découvrir Cette marque de barbecue est très dangereuse selon UFC-Que Choisir

Sa substitution ne deviendra donc obligatoire qu’à partir du 20 janvier 2033. Mais dès à présent, il est possible de le remplacer gratuitement par le nouveau modèle.

Des dangers sur la route

En 2023, 370 décès ont été enregistrés chez les 65-74 ans, soit 53 de plus qu’en 2019. Le taux de mortalité dans cette tranche d’âge se veut de de 50 tués par million d’habitants, au-dessus de la moyenne de 48 par million.

Pour les 75 ans et plus, ce taux grimpe à 77 tués par million d’habitants. Cela souligne donc leur plus grande vulnérabilité et raison pour laquelle un projet de loi a fait l’objet d’une proposition.

En 2023, un député a proposé une loi pour instaurer un examen médical obligatoire pour les conducteurs de 70 ans et plus. Cela conditionnerait ainsi le maintien de leur permis de conduire.

Cependant, ce projet a été rejeté après plusieurs mois de débats, en raison des inquiétudes concernant l’isolement des personnes âgées. En réponse, la Sécurité routière a proposé des aménagements, comme l’apposition d’une vignette S sur les véhicules des seniors.

Il est essentiel que chacun évalue sa propre aptitude à la conduite, indépendamment de l’âge. Les jeunes conducteurs doivent également être conscients que la fatigue ou la maladie peuvent altérer leurs réflexes.

Si vous possédez votre permis de conduire, attention à ces signes

En ce qui concerne les seniors, des spécialistes de l’École de Médecine de l’université de Washington à Saint-Louis ont récemment étudié cette question. Leurs recherches indiquent que les fonctions cognitives se voient altérées.

À découvrir CAF: le montant de la prime d’activité si vous touchez 1800 euros par mois

Cela est donc un indicateur important de l’aptitude à la conduite. Ils soulignent aussi l’importance de la vision, avec une acuité visuelle inférieure à 5/10 pouvant représenter un danger.

Les affections cardiovasculaires, neurologiques, métaboliques et des maladies comme la sclérose en plaques où Parkinson posent aussi des risques importants. L’épilepsie et la dépendance à l’alcool sont particulièrement préoccupantes.

Ces dernières peuvent affecter la capacité de conduite à tout âge. En matière de consommation d’alcool, il se veut donc crucial de rappeler que la limite légale se veut de 0,5 g par litre de sang, 0,25 mg par litre d’air expiré.

Un verre d’alcool peut aussi augmenter le taux de 0,20 g à 0,25 g en moyenne. L’alcool est responsable de 30 % des décès sur les routes françaises.

Ces données soulignent l’urgence de réformer le système pour garantir une meilleure sécurité sur les routes. Tout en prenant en compte les besoins spécifiques des conducteurs seniors.


Supportez notre travail en partageant cet article !