L’astuce d’une maman de 4 enfants pour économiser 900 euros avant les vacances

À l'approche des vacances scolaires, certaines mamans de familles nombreuses se retroussent les manches pour économiser de l'argent…

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les vacances arrivent à grands pas. Avec l’inflation qui gagne du terrain, cette maman a réussi à trouver une astuce pour économiser jusqu’à 1000 euros pour ses quatre enfants.

L’organisation militaire des mamans de quatre enfants

Être maman à plein temps est un vrai métier. Selon plusieurs témoignages, la clé essentielle pour qu’une famille nombreuse fonctionne bien repose sur l’organisation.

De plus, l’autonomie est la clé de la réussite d’une famille unie. Bien que ce soit un long processus à mettre en place, il faut commencer dès le plus jeune âge pour éviter de devenir une maman débordée.

La vie d’une famille nombreuse repose sur la coopération plutôt que l’individualisme. Ainsi, les parents doivent se soutenir mutuellement et les enfants doivent montrer de la solidarité.

Selon le témoignage d’une maman sur le site Mont-Roucous, les journées doivent se voir bien structurées. Et ce, tout en laissant place à des moments d’improvisation.

Cela permet aux mamans et aux enfants de pouvoir profiter pleinement de chaque instant. Une fois que la routine est bien établie, les moments de bonheur en famille compenseront largement les moments de fatigue et de stress.

À découvrir Ces 2 marques de crème visage à éviter selon 60 millions de consommateurs

En résumé, le quotidien d’une famille nombreuse repose sur quatre piliers : anticipation, organisation, entraide et patience. Le fait de préparer les choses à l’avance vous fera aussi gagner un temps précieux.

Les vacances scolaires approchent…

Avec l’arrivée des vacances, de nombreux parents ressentent une forte pression pour surpasser l’année précédente. Ils élaborent des programmes minutieusement planifiés, remplis de visites de musées, parcs et festivals, laissant peu de place à l’improvisation.

Jennifer Barton, 41 ans, était parmi ceux qui se laissaient submerger par cette pression. Maman de quatre filles et journaliste freelance travaillant de chez elle, elle se chargeait d’occuper les vacances scolaires de ses enfants de manière exhaustive.

Cependant, selon Marie-France, la maman était épuisée par ce rythme effréné, elle a décidé de changer d’approche. Désormais, elle préfère adopter le quasi-laisser-faire.

Une nouvelle philosophie qui vient du Hygge. La maman a été inspirée par les pratiques des gens les plus heureux du monde et cette méthode lui convient amplement.

Les activités simples comme jouer aux petits chevaux, construire des cabanes et se déguiser ont pris le dessus. Selon les adeptes du Hygge, ces souvenirs d’enfance simples peuvent être aussi marquants que des sorties coûteuses.

Ce concept nordique valorise la chaleur et le confort des petits plaisirs de la vie. Jennifer a partagé son expérience dans les colonnes du Sun, se demandant pourquoi elle s’était imposée de rendre chaque vacance scolaires mémorables.

À découvrir Cette marque de barbecue est très dangereuse selon UFC-Que Choisir

Cette maman a fait de belles économies avec ses quatre enfants

La maman de quatre enfants a évoqué la pression des réseaux sociaux, le manque d’espace dans leur maison pour les jeux. Et une certaine culpabilité de ne pas pouvoir offrir des vacances à l’étranger.

En adoptant cette approche nordique, Jennifer a économisé près de 800 livres en une semaine. Soit environ 1000 euros. Mais les bénéfices ne se sont pas limités aux économies.

En effet, ses enfants se sont véritablement transformés. Un jour, elle est rentrée chez elle pour trouver sa fille de 13 ans passant l’aspirateur tandis que ses sœurs jouaient aux Lego.

Le rythme plus lent a réduit son stress lié au rangement, et ses filles ont commencé à aider spontanément. « Je me sens tellement détendue maman. Je n’ai pas à stresser pour aller quelque part », a fait savoir la fillette au journal britannique.

La mère de famille a ressenti une pointe de culpabilité, en se demandant si elle en avait trop demandé à ses enfants par le passé. Cependant, le bilan des vacances a été plus que positif.

« Cette semaine m’a rappelé que je peux m’autoriser à ralentir, à en faire moins et à prendre le temps de profiter de la vie », a-t-elle conclu.


Supportez notre travail en partageant cet article !