Ce client Leclerc achète des pommes de terre et découvre l’impensable, ils ont osé

L'enseigne Leclerc a beau être puissante, il lui arrive régulièrement de faire face à des clients mécontents au sein de ses magasins...

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Lorsqu’un client est mécontent après Leclerc, il ne tarde pas à le faire savoir. C’est ce qui s’est récemment passé dans une de ses nombreuses enseignes, et le géant n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux.

L’enseigne Leclerc championne des prix bas

L’année 2023 a été très difficile pour les Français. Avec la crise et la guerre en Ukraine, les prix des produits de consommation se sont envolés et de nombreux Français ont eu du mal à joindre les deux bouts et faire leurs courses chez Leclerc, par exemple.

Cette flambée des coûts continue d’ailleurs de plonger de nombreux foyers dans une situation financière précaire. Avec des factures énergétiques qui explosent.

Face à ce constat, l’enseigne Leclerc a décidé d’agir. L’enseigne française redouble donc d’efforts pour offrir des solutions économiques à ses clients.

En effet, la marque maintient des prix bas pour permettre aux consommateurs de faire face à l’inflation. Les détenteurs de la carte fidélité E.Leclerc peuvent ainsi bénéficier de réductions, comme 20 % en tickets sur une sélection de produits.

À découvrir Ces 2 marques de crème visage à éviter selon 60 millions de consommateurs

De plus, Leclerc a ainsi introduit un comparateur de prix innovant. Cette application utilise un code couleur pour indiquer les produits les moins chers, facilitant ainsi les économies pour les clients.

La plateforme en ligne E.Leclerc propose plus de 2 000 références de marques et des paniers anti-inflation. Et ce, dans le but d’atténuer les effets de la hausse des prix.

Un client mécontent de l’enseigne sur les réseaux sociaux

L’année dernière, un nouveau terme à la mode a fait son apparition. Il s’agit du mot « shrinkflation », qui désigne une pratique commerciale visant à masquer l’inflation en réduisant la quantité d’un produit sans en modifier le prix.

Des enseignes comme Leclerc se disent ainsi connues pour cette technique. Depuis, les consommateurs mécontents se sont fait entendre.

Même la Première ministre de l’époque, Élisabeth Borne, avait dénoncé cette pratique. En 2023, elle l’avait qualifiée de « choquante ».

Récemment, un client de Leclerc en a fait l’expérience avec des pommes de terre. La « shrinkflation » consiste à réduire la quantité d’un produit tout en le vendant au même prix, voire plus cher.

À découvrir Cette marque de barbecue est très dangereuse selon UFC-Que Choisir

« Nous allons interdire la shrinkflation. Dès novembre, tous les produits concernés par des changements de quantité devront le signaler sur les étiquettes pour ne plus tromper le consommateur », avait promis Élisabeth Borne.

Leclerc riposte après avoir été la cible d’un client mécontent

Il y a peu, un client de Leclerc a récemment partagé son expérience sur X (anciennement Twitter). Après avoir acheté des pommes de terre, il a constaté que le filet ne contenait que 3,5 kg au lieu des 5 kg annoncés.

Ce dernier a donc pourtant vérifié le poids chez lui et a partagé une photo sur le réseau social. Cela a provoqué de nombreuses réactions indignées.

Face à cette situation par écran interposé, Leclerc a rapidement répondu au client. « Bonjour, nous sommes navrés pour la gêne occasionnée », a répondu l’enseigne dans un premier temps.

Par la suite, le magasin lui a demandé ceci : « Pourriez-vous s’il vous plaît nous communiquer en DM vos coordonnées afin que le service consommateur Marque Repère prenne contact avec vous ? »

Cette histoire, qui est loin d’être un cas isolé, prouve une chose : vous pouvez tout à fait solliciter les enseignes sur les réseaux sociaux si vous pensez avoir vécu une injustice. L’histoire ne dit pas si le client de Leclerc a obtenu, ou non, gain de cause.


Supportez notre travail en partageant cet article !